Skip to the main content

en Français

Artificial intelligence (“AI”) is changing the world before our eyes. The promise of AI to improve our lives is enormous. AI-based systems are already outperforming medical specialists in diagnosing certain diseases, while the use of AI in the financial system is expanding access to credit to borrowers that were once passed by. Yet AI also has downsides that dampen its considerable promise. AI-based systems impact the right to privacy since they depend on the collection and use of vast quantities of data to make predictions which, in numerous cases, have served to perpetuate existing social patterns of bias and discrimination.

These disturbing possibilities have given rise to a movement seeking to embed ethical considerations into the development and deployment of AI. This project, on the other hand, demonstrates the considerable value in using human rights law to evaluate and address the complex impacts of AI on society. Human rights law provides an agreed set of norms and a shared language and institutional infrastructure for helping to ensure that the promises of AI are met and its greatest perils are avoided.

Our project seeks to advance the emerging conversation on AI and human rights by evaluating the human rights impacts of six current uses of AI. Our framework recognizes that AI systems are not being deployed against a blank slate, but rather against the backdrop of social conditions that have complex pre-existing human rights impacts of their own.

By digging deep into current AI implementations, we see how they impact the full range of human rights guaranteed by international law, privacy chief among them. We also gain insight into the unequal distribution of the positive and negative impacts of AI on human rights throughout society, and begin to explore the power of the human rights framework to address these disparate impacts.

Explore our interactive tool that maps the human rights impacts of the current deployment of AI systems in six different fields: Criminal Justice, Access to Financial Systems, Healthcare, Education, Online Content Moderation, and Human Resource Management.

 
 

Français

Artificial Intelligence and Human Rights (Intelligence artificielle et droits de la personne) : Résumé du rapport

L’intelligence artificielle (IA) est en train de changer le monde sous nos yeux. Le potentiel que présente l’IA pour améliorer nos vies est énorme. Des systèmes reposant sur l’IA sont déjà plus performants que des médecins spécialistes pour diagnostiquer certaines maladies, tandis que l’utilisation de l’IA dans le système financier élargit l’accès au crédit à des emprunteurs qui étaient autrefois ignorés. Toutefois, l’IA présente aussi des inconvénients qui viennent assombrir son potentiel considérable. Les systèmes reposant sur l’IA ont une incidence sur le droit à la vie privée étant donné qu’ils dépendent de la collecte et de l’utilisation de vastes quantités de données pour faire des prédictions qui, dans de nombreux cas, ont pour effet de perpétrer des tendances sociales de préjugés et de discrimination.

Ces possibilités dérangeantes ont donné lieu à un mouvement qui cherche à intégrer des considérations éthiques dans le développement et la mise en œuvre de l’IA. Ce projet, en revanche, démontre l’utilité considérable d’utiliser la législation sur les droits de la personne pour évaluer et aborder les répercussions complexes de l’IA sur la société. La législation sur les droits de la personne fournit un ensemble de normes communément admis et un langage commun ainsi qu’une infrastructure institutionnelle pour contribuer à faire en sorte que le potentiel de l’IA soit réalisé et que ses plus grands périls soient évités.

Notre projet vise à faire progresser la conversation émergente sur l’IA et les droits de la personne en évaluant les répercussions sur les droits de la personne de six utilisations courantes de l’IA. Notre cadre de travail reconnaît que les systèmes d’IA ne sont pas déployés sur un canevas vierge, mais plutôt sur la toile de fond de conditions sociales qui ont elles-mêmes des répercussions complexes préexistantes sur les droits de la personne.  

En explorant en profondeur des applications actuelles de l’IA, nous voyons comment elles ont une incidence sur l’éventail complet des droits de la personne garantis par le droit international, le principal étant le droit à la vie privée. Nous nous familiarisons également avec la distribution inégale des répercussions positives et négatives de l’IA sur les droits de la personne dans l’ensemble de la société, et commençons à explorer le pouvoir du cadre de travail sur les droits de la personne pour agir sur ces répercussions disparates.

Nous vous invitons explorer notre logiciel interactif que représent les impacts du droits de la personne de la déploiement de l’IA dans six thèmes différents: Justice Pénale, Accès au Systèmes Financiers, Santé, Éducation, Modération des Contenus en Ligne, et Gestion des Ressources Humaines.

 
 

You might also like